Sélectionner une page
Syndicat Chère Don Isac panneau alerte

PROLIFÉRATIONS DE CYANOBACTÉRIES : MÉFIEZ-VOUS DE L’EAU VERTE

Article publié par Nicolas Douchin. septembre 2020

En cette fin d’été, avec la chaleur estivale et les faibles débits, vous pouvez trouver des étangs ou des bords de cours d’eau semblant avoir reçu de la peinture verte ou présentant des accumulations brun-vertes. Ce phénomène fréquent est lié à la prolifération de micro-organismes : les cyanobactéries. Elles se développent dans des eaux stagnantes. Et l’origine de cette multiplication anormale provient d’un réchauffement des eaux avec une trop grande quantité de phosphore (à la différence des algues vertes qui se développent dans les estuaires à cause des nitrates).

Les cyanobactéries sont des micro-organismes toxiques. Ils produisent en effet des toxines qui peuvent entraîner des troubles de santé lorsque l’on est exposé à une grande quantité :

  • En cas de contact avec la peau : irritation de la peau, des yeux, du nez et de la gorge ;
  • Lors de l’ingestion de l’eau contaminé (3 à 5h après) : signes digestifs de type gastro-entérite et plus rarement étourdissement, maux de tête, malaise, fièvre, ou atteinte plus sévère du foie ou neurologique ;
  • Les risques sont majorés chez les enfants.

Si vous présentez ces symptômes, il faut appeler votre médecin traitant ou le centre antipoison (Angers : 02 41 48 21 21)

Les animaux domestiques sont aussi exposés avec plusieurs cas de mortalité de chiens relevés dans la région suite à des baignades dans la rivière.

Dans ces conditions, les mesures de prévention sont les suivantes :

  • Ne pas se baigner en-dehors des sites autorisés qui font l’objet d’une surveillance adaptée. Il est rappelé que le principal risque observé est celui de la noyade.
  • Ne pas fréquenter, notamment lors des activités de loisirs (activités nautiques, pêche, chasse), des zones d’eau stagnante comportant des dépôts d’algues abondants ou de la mousse. Nettoyer le matériel après usage.
  • Ne pas ramasser de bois ou d’objets ayant été immergés ; ne pas les porter à la bouche.
  • Ne pas boire directement l’eau des fleuves et des rivières.
  • Ne pas laisser boire ou se baigner les animaux domestiques (chiens) dans des sites où l’eau est colorée, stagnante ou en présence de mousse en surface.

Télécharger la publication de l’Agence régionale de santé Pays de la Loire “Cyanobactéries benthiques en Loire : soyez vigilants”(PDF)

Cliquer

L’équipe du Syndicat Chère Don Isac s’engage à vos côtés

Nous restons à votre disposition pour échanger sur ces points et vos attentes.

w

Nicolas Douchin

Animateur territorial, chargé de l’accompagnement des collectivités

06 38 17 02 37
nicolas.douchin (@) cheredonisac.fr

Du même auteur

Sécheresse : restrictions d’usages sur les bassins Chère, Don et Isac

SYNDICAT CHÈRE DON ISAC

1 Allée du Rocheteur 44590 DERVAL

02 40 07 58 33

contact (@) cherdonisac.fr

Share This